#2 L'appel de l'aventure

Mardi 6 Février 2018

Attention, on n'est jamais à l'abri d'une découverte - André Verméglio

Quand j’ai découvert l’impro, j’enseignais sur les systèmes de management et la réglementation du travail. J’ai fait intervenir dans mon cours un spécialiste en négociation et gestion de conflit, parce que je voulais que quelqu’un de (nettement plus) crédible (que moi) sur ce sujet explique aux jeunes gens qui arriveraient bientôt en milieu professionnel que, forts de leurs connaissance pointue des normes, il valait tout de même mieux éviter d’aborder leurs futurs collègues en leur expliquant que « ce n’est pas comme ça qu’il faut faire » ; et leur suggérer de tenir compte de l’existant avant que leur sens naturel de la révolution, réprimé par l’injuste mépris affiché pour leurs propositions pleines de bon sens, n’entame trop rapidement leur motivation à sauver le monde malgré lui.

Peut-être que cette volonté de leur épargner une douloureuse expérience résonnait avec le fait que j’avais moi-même commis cette erreur au début de ma carrière. Un épisode qui m’avait valu de retourner penaud dans mon bureau après qu’un ouvrier de 50 ans m’ait proposé (sans le faire, je précise) d’abattre sa main (qui faisait 2 fois la taille de ma tête) sur ma gueule de jeune con.

Le spécialiste que j’ai sollicité dans mon cours de management m’a dit que cette façon de présenter les choses se traduisait de façon concrète par des jeux d’écoute et d’acceptation dans une discipline artistique dont j’ignorais alors l’existence : l’improvisation théâtrale. Il ajouta « tu devrais essayer, ça devrait te plaire ».

C’était en mars 2009. Manu, le spécialiste, est devenu un ami. Et l’impro a changé ma vie.

A suivre !

#3 Attends, mais pourquoi ?

#1 Le premier pas